- INTÉGRATION POSTURALE ET THÉRAPIE MANUELLE -

La méthode Sculpture Physique

Étant au départ une technique d'auto-massage soutenue et approfondie, la Sculpture Physique fête ses dix années de pratique professionnelle.  De nos jours, elle peut être considérée comme une méthode unique de thérapie manuelle qui obtient rapidement d'excellents résultats durables. Comme son nom l'indique, la Sculpture Physique est une approche de la massothérapie qui permet de remodeler le corps de la tête aux pieds. Que le but du traitement soit thérapeutique ou esthétique; les chairs, les fascias et les muscles seront étirés au pouce carré, décollés et décongestionnés afin d'éliminer les adhésions, de stimuler la tonicité des tissus et de leur rendre leurs propriétés vitales.

 


Que sont les fascias ?

La biologie ne s'intéresse aux fascias que depuis peu de temps. Officiellement, les premières descriptions anatomiques auraient eu lieu en France pendant les années 1930. Mais on reconnaît généralement à la biochimiste américaine Ida Rolf d'avoir été, vers la même époque, la première à en étudier leur aspect « plastique » (qui peut garder des empreintes).

Les fascias, ainsi que les tendons et les ligaments, font partie de ce qu'on appelle globalement les tissus conjonctifs. Ceux-ci sont constitués en grande partie de collagène, une protéine complexe qui, à l'état sain, possède une consistance gélatineuse. Les fascias qui se retrouvent directement sous la peau sont dits « superficiels ». Lorsqu'ils sont sains, ceux-ci sont lâches et la peau peut glisser aisément de côté, sauf à certains endroits tels les paumes et les voûtes plantaires.

On retrouve ensuite les fascias moyens et profonds, plus denses et coriaces; le diaphragme, par exemple, est un fascia. Les gens qui travaillent avec les fascias disent que, sans ceux-ci, notre corps ne serait qu'un amas informe de chair et d'os. Ces minces membranes fibreuses et malléables enveloppent toutes les structures du corps (muscles et groupes musculaires, os, artères, organes, glandes, etc.) formant un réseau qui les supporte et les relie entre elles, comme un filet bien ajusté, d'où son appellation de « deuxième squelette » ou encore de « structure subtile ».

De plus, les fascias sont innervés et grâce aux fibres tubulaires qui les composent, ils servent aussi de voie de circulation au liquide lymphatique qu'ils acheminent aux vaisseaux lymphatiques, puis aux ganglions. Les fascias accompagnent les mouvements, ils permettent l'échange des nutritifs corporels (homéostasie), ils contribuent au bon flux nerveux et jouent un rôle dans le système neuroendocrinien ainsi qu'au niveau de l'immunité. Ils sont très sensibles à toutes sortes d'agressions et lors d'un stress physique ou psychologique, ils se contractent, se crispent. Des tensions peuvent alors perturber l'organisme.

C'est ainsi qu'un problème dans un point quelconque de notre corps se répercute dans une autre partie du corps par l'intermédiaire des fascias. Même si le fait n'est pas encore de notoriété publique, les fascias joueraient un rôle non négligeable dans l'équilibre physiologique et, par conséquent, dans le bien-être psychique. Or, comme tous les tissus vivants, ils peuvent être blessés ou malades.


Les fascias, des tissus qui peuvent souffrir...

Bien que les fascias puissent être affectés de troubles aigus comme la fasciite nécrosante (infection à bactérie mangeuse de chair) ou dans un registre moins grave, la douloureuse fasciite plantaire, les problèmes sont généralement plutôt d'ordre chronique. Il s'agit de crispations et de durcissements ou lorsque les fascias perdent leur viscosité, « d'adhérences ». Dans ce cas, les différents muscles ou parties de muscles n'arrivent plus à glisser aisément les uns sur les autres (une adhérence ressemble à une cicatrice, elle aussi faite de tissu conjonctif). Ces problèmes surgissent à la suite de stress, de mauvaises habitudes posturales ou de traumatismes (physiques ou psychologiques), ou encore du vieillissement. 

Des fascias qui ont perdu leurs propriétés peuvent engendrer divers problèmes comme de la douleur, des spasmes ou des tensions musculaires chroniques, une perturbation du métabolisme du muscle, une gêne articulaire, une mauvaise circulation de la lymphe, ou encore un déséquilibre dans les alignements corporels - problèmes qui entraînent certaines conséquences comme des troubles digestifs, des névralgies, des difficultés respiratoires ou une fatigue générale.

Selon Philip E. Greenman, professeur d'ostéopathie à la Michigan State University, un petit changement dans le myofascia peut causer un important stress physiologique dans d'autres régions du corps; une restriction articulaire dans une jambe peut faire que la marche exige 40 % de plus d'énergie et si deux articulations sont contraintes dans la même jambe, l'effort peut aller jusqu'à 300 %. 

Avez-vous des nœuds ?

À titre de massothérapeute professionnel, il m’arrive fréquamment d'entendre des clients me dire: <<Je me sens comme si j'ai des noeuds dans le dos...>>  Ce qui semble être un nœud est en fait une adhérence. Lorsqu'elle se forme, elle se met a tirer graduellement sur les tissus environnant. Les adhérences génèrent des tensions, de l' inconfort et de la douleur.

Par son travail, le Sculpteur Physique éliminera les tensions accumulées et obtiendra un réalignement progressif de l’ensemble des fibres constituant le tissu conjonctif. Lorsque le corps retrouve sa symétrie, les articulations du squelette subissent moins de pression et de tension. Elles gagnent aussi en amplitude de mouvement et les irritants disparaissent.


Qui peut faire appel à la SCULPTURE PHYSIQUE ?

Adultes, enfants, sportifs de haut niveau, artistes – performeurs, chanteurs et musiciens. Bref, tout le monde peut consulter. Même votre animal de compagnie pourrait en bénéficier ! Le travail thérapeutique sur les fascias vise à déceler les adhérences et à les défaire. De ce fait, elles pourraient libérer tous les tissus potentiellement contraints par des fascias contractés : vaisseaux sanguins, nerfs, muscles, glandes, etc.

La Sculpture Physique est une méthode unique qui donne de très bons résultats. En induisant par la peau des contres tensions dites positives, la Sculpture Physique peut rapidement dissiper les contraintes faciales causées par des traumatismes de toutes sortes.

Applications thérapeutiques *

  1. Problèmes musculaires et articulaires : rhumatismes, sciatiques, arthroses, lumbagos, torticolis, entorse
  2. Maladies fonctionnelles : troubles digestifs, migraines, sinusites  Troubles respiratoires (asthme, bronchite, emphysème) 
  3. Stress, fatigue, tensions musculaires et nerveuses 
  4. En accompagnement de certains traitements
  5. Pathologies lourdes : cancers, sclérose en plaques, déficit immunitaire 
  6. Les problèmes musculo-squelettiques, comme les entorses, tendinites, bursites, sciatiques, etc. 
  7. Plusieurs problèmes fonctionnels (sans lésion organique) comme les migraines, les acouphènes, la constipation, la fibromyalgie, etc.  Les difficultés liées à la grossesse et à l'accouchement, comme les lombalgies, les troubles circulatoires, etc. 
  8. Aide à prévenir certains troubles du vieillissement comme la perte d'équilibre, de mémoire, de souplesse, etc. On les recommande également pour aider à soulager la douleur dans le cas de maladies graves. 


Quel sont les effets sur le corps ?

Les corps dont la musculature est atrophiée acquièrent volume et souplesse alors que ceux plus corpulents et sans tonus raffermissent. Tous ressentent une incroyable sensation de légèreté et un regain d'énergie instantané. La Sculpture Physique est un traitement vigoureux qui s'exécute en plusieurs séances. Ses effets sont cumulatifs à condition de changer certaines habitudes posturales néfastes.


En quoi est-ce différent des autres technique ?

La technique manuelle de Sculpture Physique combine des séries uniques de mouvements: des manipulations et des pressions qui sont faites avec le bouts des doigts, les mains et aussi additionné de différent types de vibrations choisi et combiné spécifiquement afin d'obtenir un effet relaxant, drainant, défribrosant et lissant.

Certaines manoeuvres de massage suédois ont  été intégré à la Sculpture Physique. Celui-ci améliore la circulation sanguine et lymphatique. Il peut aider physiquement à corriger un état musculaire ou psychiquement à s’assouplir. Ce massage détend les personnes nerveuses et stressées en régénérant leur système nerveux, améliorant ainsi la qualité de leur sommeil.

La Sculpture Physique inclue aussi le massage amincissant qui est pratiqué en utilisant la technique du palper-rouler. Celui-ci consiste en un pli cutané dynamique. Il s’applique dans les cas de surpoids et d’obésité dans le but de permettre au corps d’éliminer les excès de graisse plus rapidement. Très efficace sur la cellulite, il sculpte le corps et améliore l’aspect de la peau en la rendant plus douce et uniforme. 

De par la nature de son travail sur les fascias, la Sculpture Physique agit également en drainage lymphatique. Le drainage aide à soulager les douleurs des jambes, les menstruations difficiles et le stress. Il détend, favorise le sommeil et diminue la cellulite. Il est également indiqué pour les femmes enceintes et est reconnu pour ralentir le processus de vieillissement.

Pour de plus amples informations, contacter : Michel Collet : 514 - 377 – 8099  

Diplômé de l’Académie de massage scientifique,

membre Mon Réseau Plus # 2006-100 - Reçu disponible pour assurances